Les 1001 pieds » Sensualité » Le fétichisme à travers le monde et le temps » Le fétichisme dans le temps

Le fétichisme dans le temps

 

Certains chercheurs pensent que le fétichisme du pied, comme d’autres pratiques sexuelles alternatives, s’est développé et répandu en tant que réponse aux grandes épidémies de maladies sexuellement transmissibles de l’histoire. Ainsi un grand intérêt pour les pieds en guise d’objets sexuel a été observé lors de la grande épidémie de gonorrhée durant le douzième siècle et des épidémies de syphilis durant les seizièmes et dix-neuvième siècles en Europe. Par ailleurs, une augmentation exponentielle a elle aussi été détectée dès le début de l’épidémie du sida à la fin du vingtième siècle, devenue aujourd’hui pandémique.

C’est comme s’il avait fallu que le monde se retrouve face à ces menaces pour qu’il découvre d’autres formes de sexualité différentes de la pénétration, qui était (il faut le rappeler) la seule pratique considérée comme psychologiquement saine par la psychothérapie de l’époque avant-SIDA. Vous êtes rassuré ?

 

Aujourd’hui le fétichisme s’affiche partout et est devenu une mode incontournable, sans laquelle quasiment plus aucun produit ne se vend. Médias, publicité, art,… l’imagerie fétish est partout. Exit les initiés d’avant, il y en a maintenant pour tout le monde ! Dans la photographie, le stylisme, la littérature aussi, les auteurs sont devenus légions. Dans le cinéma, avec Tarantino (qui glisse dès qu’ils le peut des gros plans sur des chaussures échancrées comme des robes de cocktail), sans oublier des personnages comme Matrix et ses héros en combinaison de cuir, Barb Wire incarnée par Pamela Anderson habillée de vinyl, Catwoman, Ironman et la sublime Scarlett Johansson, etc…

"Jackie Brown"

Les dessinateurs ne se cachent plus non plus et s’illustrent en mettant en scène le fétichisme dans leurs œuvres, sans parler des publicitaires qui n’ont pas raté le coche et ont bien compris qu’à défaut de toujours séduire, les représentations fétichistes ont de quoi attirer l’œil du public et l’interpeller avec des images de plus en plus osées où l’idée du sexe est toujours plus ou moins latente, comme subliminale.

Même les stars (ou SURTOUT les stars) ont elles aussi compris l’impact que pouvait avoir l’imagerie fétichiste sur leur public et nous gratifient des plus belles tenues du genre. Que ce soit Tina Turner (déjà !), Samantha Fox, Meg Ryan, Beyoncé ou encore Shakira, Rihanna et son clip censuré, il y a toujours une bonne occasion pour en faire profiter les fans.

Eh oui, il va falloir s’y faire, le fétichisme n’est plus un tabou et quand les célébrités s’y mettent (comme au tatouage), tout le monde s’y met. Quand on lui demande « Quel est votre genre d’homme ? », Britney Spears répond : «Un homme qui m’embrasse les pieds ». Tout comme Christina Ricci, qui dit : «Mon parfum favori, c’est l’odeur de mes pieds ! j’adore renifler mes sneakers quand je les enlève ».

  • Samatha

    Bonsoir ,
    Le pensez vous vraiment ?? Pensez vous vraiment que le fétichisme ne soit plus tabou ?? Je conçois que nous en voyons de plus en plus, dans des pubs, des clips, des films,mais pas dans la vrai vie !!! Les gens ont honte ou peur d’en parler, d’afficher leur choix, d’avoir le regard accusateur sur eux…. Si vous êtiez fétichiste,le diriez vous à votre entourage ???

  • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

    Bonjour, vous n’avez pas tort, le commun des mortels a toujours du mal à avouer ses penchants intimes, mais on peut quand même noter une plus grande ouverture de la société au fétichisme en général. Certaines célébrités commencent à donner l’exemple, comme dans beaucoup d’autres domaines, et les gens suivront dans une « certaine » mesure.
    Par ailleurs il est des choses plus faciles à avouer à des étrangers qu’à son entourage proche, c’est tout à fait vrai !
    Amusez vous bien…

    • Samantha

      Toujours ………