Les 1001 pieds » Sensualité » Le fétichisme à travers le monde et le temps » Le fétichisme du pied à travers l’histoire

Le fétichisme du pied à travers l’histoire

 

« Qu’ils sont beaux, tes petits pieds dans les sandales …».

Ces quelques mots sont tirés du « Cantique des Cantiques » dont la paternité est attribuée au roi Salomon (env. 1010 avant notre ère) dans lequel il s’adresse à sa jeune maîtresse et où il décrit en détails la beauté de son jeune corps : c’est le 1er texte érotique de l’histoire.

Mais c’est dans le Kâma-Sûtra indien qu’on décrit plus précisément des pratiques sexuelles qu’on peut qualifier de fétichisme du pied. Cette présence du pied dans le sexe en Inde ancienne prouve que le fétichisme existait déjà bel et bien et était aussi répandue que les autres pratiques sexuelles. Puis le fétichisme du pied est passé à la culture chinoise (Ch chapitre dédié) et de là à la culture japonaise, où parmi les autres habiletés, la geisha devait savoir faire les massages avec les pieds et les orteils et savoir jouer habilement de ses pieds nus (je n’ai pas besoin de vous faire de dessin ?).

En Europe, c’est au Moyen Age, dans des temps d’obscurantisme religieux et d’interdictions morales, alors que les femmes portaient des vêtements longs et que les pauvres chevaliers ne pouvaient voir que leurs souliers, que les pieds féminins sont devenus un des symboles érotiques principaux.

Sous la Renaissance, une fois les tabous moraux du Moyen Age balayés, c’est l’époque de l’essor de l’érotisme et de tout ce qui l’entoure, tant au niveau des pratiques que des comportements associés. De plus, avec les découvertes géographique et les explorations, c’est la riche période des découvertes culturelles – l’Occident a commencé à faire connaissance avec l’Orient.

 Quelques anecdotes :

Au dix-neuvième, Gustave Flaubert, dans sa correspondance privée avec une ancienne prostituée devenue comtesse, se livre à des propos salaces, exprimant sans ambiguïtés ses préférences sexuelles pour le fétichisme des pieds :

« Je me précipite sous la semelle de vos pantoufles, et, tout en les baisant, je répète que je suis…tout à vous »

Plus tard, il lui écrivit :

« Les Turcs, pour honorer leurs maîtres, se posent le front sur leurs pieds. Moi, ce n’est pas pour vous honorer que j’applique mes lèvres sur les vôtres».

Octave Mirbeau, dans Le Journal d’une femme de chambre (sujet éminemment actuel !) met en scène un vieillard maniaque et fétichiste qui énerve Célestine, laquelle le consigne dans son journal.

 

  • Mauricette

    Bonsoir,

    Je viens de découvrir votre article et ce qui me surprend , est que le fétichisme des pieds soit si ancien !!! Alors pourquoi au 21ième siècle le fétichiste est-il toujours tabou et même parfois pour certaines personnes, honteux ? Au cours de ces années, nous avons progressé et innové dans la technologie, la maladie, la vie sociale mais hélas, pas dans l’ouverture d’esprit sur certains sujets !!!
    Merci encore pour toutes ces découvertes, c’est un plaisir de lire vos articles !!!

    • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

      Bonjour Mauricette,
      comme je vous l’expliquais, l’attrait des pieds est né de l’interdit du corps de la femme qui était caché par ses vêtements. L’homme ne pouvait alors fantasmer que sur les pieds de sa belle.
      Aujourd’hui c’est tout le contraire, on trouve des images pornographiques partout et quand on veut !
      Les pieds n’ont alors plus aucun intérêt, excepté pour les gens « curieux » (!).

      • Mauricette

        Alors je suis heureuse d’être « curieuse  » et très curieuse !!
        ;-)

  • Sammantha

    Je rêve !!! Au lieu d’évoluer et d’avoir une ouverture d’esprit, on régresse !!

    • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

      Au niveau du pied vous avez entièrement raison, par contre il me semble que de nos jours les différentes pratiques sexuelles se généralisent et sont de plus en plus accessibles.
      Vous ne croyez pas ?

      • Sammantha

        Je pense que certaines pratiques sexuelles » classiques » sont
        banalisées mais certaines autres sont toujours aussi tabou, voir
        scandalisantes ou même choquantes (comme le fétichisme du pied) !! Cela
        n’offusque personne de voir des publicités ou des films dans lesquels
        les acteurs se caressent et s’embrassent à heure de grandes écoutes mais
        si l’on devait voir des couples se caresser avec les pieds ou se les
        lécher, ils y seraient certainement censure ou diffusés après 23h!!

        Les gens ne sont pas si ouvert que ça !!Lorsque vous voyez la polémique que cela a mis pour le mariage homo, puis maintenant pour le droit à l’avortement …..

        • Sammantha

          Quand pensez vous ? Suis je la seule a le penser ? Pourtant je ne pense pas être fétichiste mais juste une personne ouverte d’esprit et tolérante !

          • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

            Vous avez parfaitement raison,
            je pense qu’il s’agit d’un changement de mœurs lié à l’époque à laquelle nous vivons et qui est cyclique. Un peu comme la mode en somme… ce qui a été à la mode dans le passé revient.
            Aujourd’hui on a une explosion d’images sexuellement explicites un peu partout où ce qui a fait fantasmer par le passé est devenu tabou. Je pense que dans qq temps (dizaines d’années) la tendance s’inversera de nouveau.
            A suivre…

          • inconnu homme

            Exactement, je suis fétichiste des pieds et je confirme que c’est très mal accepté.
            Beaucoup de moquerie, donc on le garde pour soit, et sa devient lourd!
            Étant jeune célibataire et côtoyant professionnellement le monde de la nuit, je fais souvent des rencontres. Et malgrès que je sois plutôt mignon (je n’ai rien à vous prouver donc je vous le dis honnêtement) je remarque que c’est un gros frein à une relation.
            Il est difficile de rencontrer qqun qui aime se faire lécher les pieds. Alors je vous explique pas le turn-over ;-) Parce que je me prend plus la tête avec les gens fermés!!
            J’ai une grosse pensée pour les gens qui ont encore plus de difficultés.
            Si l’homosexualité devient de moins en moins tabou, le fétichisme (notamment des pieds) est encore considéré comme une perversion sexuelle.

          • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

            Peut-être n’est ce pas le 1er sujet à aborder avec une personne que l’on vient de rencontrer et qu’il faut du temps et que la confiance s’instaure avant de passer à ce genre de pratique !
            Je suis persuadé que vous pouvez rencontrer qq’un qui ne détesterais pas ce genre de relation intime, mais qui s’offusquerait d’une telle demande ouvertement exposée.
            Bref, c’est un peu comme avec les élections qui nous occupent en ce moment,. Demandez aux gens s’ils voteront Front National : la plupart encore aujourd’hui répondraient officiellement non, alors qu’une fois dans l’isoloir…

          • affashli

            Bonjour Samantha. Pas du tout la seule et je suis très content qu’une femme souhaite aborder ces questions. Grande ouverture d’esprit qu’est la votre.

          • sammantha

            Merci ! :-)

  • Chtroumpfette

    UN PEU DE CULTURE …

    Savez vous ce que signifie l’expression  » PRENDRE SON PIED » ?

    A l’origine l’expression, ne vous en déplaise messieurs, était plutôt dédiée au plaisir féminin.
    Mais commençons par le commencement…
    Dans cette expression,  » pied  » n’évoque au prime abord pas nos chers
    petits petons, mais l’ancienne unité de mesure (un pied équivalent à une longueur d’environ 33 cm, ceci pour la  » culture et toc ! « ).

    Donc prendre son pied, lors des ébats sexuels, signifiait  » avoir sa part
    de plaisir « … Sous-entendu, ce que certains oublient peut-être (oui c’est un message ultra féminin dédié à ces messieurs), qu’un échange se doit d’avoir lieu et que chacun des partenaires a
    droit à sa  » ration  » de jouissance…

    L’expression qui a donné naissance à  » prendre son pied  » était en
    fait  » prendre son fade « , le terme de  » fade « , équivalent au terme  » pied  » en argot ancien, signifiant  » la part de butin », au début du 19ème siècle.

    Poétisons un peu la chose et imaginons donc que deux personnes (ou plus…gardons l’esprit ouvert…) qui font l’amour  » œuvrent  » dans le but
    de recevoir un trésor, qui n’est autre que la jouissance physique… Chacun d’entre eux  » mérite « , en regard des efforts accomplis pour parvenir à l’objectif final, de recevoir  » sa part du butin « , à savoir…
    prendre son pied…

    Ah, mais j’allais oublier de vous expliquer pour quelle raison l’expression était à l’origine plus féminine que masculine : il était à l’époque  » monnaie courante  » de représenter la femme au moment de la jouissance sexuelle en train de saisir son pied… Spasme physique ou mœurs sexuelles de l’époque… Mystère… Toujours est-il que le vocabulaire argotique allié à la représentation physique en ont fait une expression très usitée de nos jours…

    • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

      Waouhhhhhhh,
      merci Schtroumpfette pour ce moment de culture que vous avez su synthétiser et rendre attrayant ! ce n’était pas chose facile… mais quand on est intéressé et passionné comme vous on partage son savoir avec beaucoup de facilité !