Les 1001 pieds » Sensualité » Le fétichisme en pratique » Fétichisme du pied : définition et généralité

Fétichisme du pied : définition et généralité

 

Avant de passer à la pratique (petits coquins !) faisons un peu de théorie : Le terme  » fétichisme  » est issu du portugais  » feitiço  » signifiant artificiel et sortilège. Il désigne à l’origine une pratique religieuse consistant à adorer un fétiche, un objet de culte. C’est bien plus tard, vers la fin du XIXe début XXe siècle que le mot prendra une connotation sexuelle pour qualifier une activité déviant de la norme.

Plus précisément, le fétichisme du pied (ou podophilie) se caractérise par un désir et une excitation pour les pieds (généralement les pieds féminins) à l’exclusion de tout le reste, c’est à dire que les pieds se substituent totalement au sexe du partenaire. Freud a émis l’hypothèse que ce type de fétichisme serait surtout rencontré chez les hommes et le considérait comme pathologique, le pied devenant la seule partie de la femme capable de déclencher le désir sexuel ou l’orgasme.
Au sens populaire du terme et de nos jours, le fétichisme du pied est l’amour du pied, parfaitement normal et ne diffère en rien du fétichisme des seins ou de celui des fesses qui sont les plus courants, c’est-à-dire des parties du corps qui sont les plus désirées dans les relations sexuelles.

D’autres considèrent le fétichisme comme une approche esthétique de la sexualité, autrement dit l’érotisme, la sexualité vécue en tant que geste artistique au delà de la simple satisfaction d’un instinct. En partant de ce point de vue, le fétichisme ne serait pas une perversion comme prétendent les différentes écoles psychanalytiques, mais un geste esthétique, artistique, visant à ennoblir une pulsion biologique et à enrichir la relation sexuelle en la sublimant au niveau d’une œuvre d’art (Wouahou ! ça c’est bien dit). Le fétichisme du pied peut revêtir différents aspects incluant la forme et la taille du pied, la forme et la taille des orteils, la présence de bijoux ou non ( bague d’orteil, chaîne de cheville), les soins apportés, le port de chaussettes, collants, bas, le chaussage (tongs, talons hauts, ballerines,…= rétifisme), les odeurs (olfactophilie), et également certaines pratiques comme la masturbation pédestre (footjob), ou le piétinement (trampling),…

  • Pingback: Tatouage du pied - Les 1001 pieds

  • Ely

    Bonsoir Olivier,

    Je tiens à vois remercier car grâce à vous je viens de découvrir que j’étais fétichiste !! Mais franchement entre vous et moi, ne pensez vous pas que 75% des hommes le sont ?
    Bonne écriture ……

    • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

      Oufff ! ça je n’en suis pas si sûr…
      si vous lisez tous les commentaires aux articles sur le fétichisme, vous en trouverez d’hommes qui ne sont pas du tout des adeptes, je vous assure…
      bonne soirée

  • Frederic Boris

    bonjour , Frederic je suis assez fétichiste du pied.. Jadore le masser reflexologie .. http://www.massagepied.fr

  • Bastet

    Mmhhh …… terriblement excitant !!! Peut on considérer tout ceci comme des préliminaires ?

    • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

      Evidemment, les pratiques qui tournent autour du pied peuvent être considérées et servir de préliminaires à des jeux amoureux. Mais pas seulement… certains basent toute leur relation sexuelle sur cet organe méconnu qui peu nous apporter bien du plaisir. Je vous invite à parcourir tous les articles sur le sujet et vous verrez que les idées en la matière foisonnent. Peut-être leur lecture vous donnera t’elle des idées ?!

      • Bastet

        Je vais suivre immédiatement votre conseil Olivier et essayer dès la première occasion de mettre en pratique vos écrits !!!