Les 1001 pieds » Sensualité » Préférences » A choisir: fétichisme du pied ou de la chaussure

A choisir: fétichisme du pied ou de la chaussure

 

L’érotisme des chaussures est un substitut à l’érotisme des pieds !

Ce postulat une fois défini rend les choses plus claires entre d’un côté les adorateurs du pied et de l’autre ceux de la chaussure, qui, c’est vrai, parfois se confondent :

 

Les fétichistes du pied

ils passent en général pour de gentils dérangés un peu allumés aux yeux du reste de la population, il faut bien l’avouer. Contrairement à d’autres pratiques, idolâtrer le pied ne fait de mal à personne, ne scandalise pas, ne répugne pas les gens. Tout au plus ils vont hausser les épaules en détournant la tête, mimant l’incompréhension, se demandant où ont pu être pêchées des idées pareilles ! Et pourtant…

Le fétichisme du pied n’est pas bien compliqué et en y réfléchissant bien, est omniprésent chez presque tout le monde, d’une manière plus ou moins développée. A qui n’est-il jamais arrivé de déposer un jour un baiser du bout des lèvres sur le pied de sa partenaire? Puis une autre fois un peu plus appuyé…et puis peut-être une autre fois encore d’utiliser la langue ?…Avouez !

 

Trois réactions sont possibles lorsqu’on interroge les gens sur cette pratique :

-          Soit il s’agit d’un fantasme indispensable et incontournable à leur épanouissement sexuel. Rien à faire, ils ne peuvent alors prendre leur pied qu’en passant obligatoirement par une ou plusieurs approches podales. Certains hommes ne peuvent dans certains cas même pas ressentir d’excitation sans cet élément.

-          Soit, bien qu’il ne s’agisse pas d’un fantasme, c’est une pratique qui a déjà été explorée à l’occasion, ayant pu apporter aux protagonistes un certain plaisir, mais qui n’a rien d’obsessionnel. Il peut être reproduit si l’occasion se présente et selon l’appréciation du partenaire.

-          Soit il existe une véritable répulsion au fétichisme du pied comme à toute forme de fétichisme d’ailleurs ou de pratique alternative à une sexualité qualifiée de « classique ». Car toute personne ouverte à la découverte de nouveautés qui va pouvoir agrémenter sa vie intime de nouveaux plaisirs, sera forcément à l’écoute, même si elle ne pratiquera pas tout. Alors que dans ce cas, le refus sera net et précis.

 

 

les fétichistes de la chaussure

il semblerait en réalité que l’attirance et l’érotisme de la chaussure ne soit ni plus ni moins qu’un substitut à celui du pied !

Probablement parce qu’elle est beaucoup plus accessible à la vue et au toucher et peut laisser libre cours à l’imagination dans n’importe quelle circonstance et surtout parce que c’est une pratique sans en être une, qui est facilement avouable et peut se justifier par un intérêt esthétique tout naturel.

Ainsi, la forme ou le modèle de la chaussure ne reflète pas seulement la personne, mais également les désirs qu’elle veut transmettre en fonction de son humeur, ses activités et les moments de la journée. Effectivement, cette chaussure parfois savamment choisie peut être un puissant vecteur d’intention et d’émotions, conscient ou inconscient. Elle a le plus grand des rôles dans l’attraction et la séduction du pied, surtout si l’on tient compte de la pointure de la chaussure, de sa beauté, de sa qualité, des matériaux utilisés, de sa couleur aussi…

Bref, un tas de signes à décoder, sans parler du sacro-saint TALON !

Ah que serait la chaussure sans son indispensable talon aux yeux des aficionados ? Probablement plus grand-chose alors qu’ils sont tellement excitants et suggestifs.

Les talons hauts signifient la maturité sexuelle, l’ascension dans l’échelle sociale et la suprématie de la femme ! Voilà enfin le moyen qu’elle a de se venger de siècles de domination masculine à son service, sans jamais rien avoir à dire ; elle tient enfin sa revanche et prend le pouvoir, c’est maintenant l’homme qui est à ses pieds, lisant sur ses lèvres le moindre de ses désirs pour l’exaucer au plus vite et qu’elle puisse rester sur ce piédestal sur lequel il peut mieux l’admirer et la désirer. Ainsi chacun y trouve son compte !

Il y a derrière tout cela bien évidemment une notion de sadomasochisme plus ou moins consciente, mais totalement assumée et partagée par l’un et l’autre. Existe-t-il quelque chose de plus parfait ?

 

A vous de choisir…

  • Samatha

    Bonjour,

    Devons nous obligatoirement faire un choix ? Ne pouvons pas être attiré par les deux ?

  • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

    Bonjour Samantha, bien sûr, vous avez tous les droits dans ce domaine, tout est possible.
    Sur le ton de l’humour je ne fais ici que dresser un petit comparatif entrer ces 2 pratiques qui sont en fait intimement liées. Ne vous gênez donc pas…
    Bon amusement