Les 1001 pieds » Sensualité » Préférences » fétichisme: L’ODORAT

fétichisme: L’ODORAT

 

Nous abordons ici un sujet sensible. Un pied sauf sans doute lorsqu’il sort de la douche a une odeur naturelle !
Cet état de fait n’est pas forcément un problème en soit lorsque celle-ci reste dans des limites « normales », mais elles sont parfois difficiles à bien cerner car de nos jours, culturellement, elles ne devraient plus exister. Eh oui, il existe maintenant un tel panel de produits d’hygiène et de traitements qu’on a parfois du mal à accepter les odeurs (je parle bien entendu de celles qui restent tolérables pour l’entourage et le partenaire et laisse de côté les problèmes d’hygiène évidents, d’hyperhidrose et de bromhidrose qui se traitent de manière spécifique).
Or un pied qui n’a pas transpiré exagérément possède une odeur qui non seulement est très supportable mais qui pour certains a son charme. C’est après tout une odeur corporelle comme une autre ! Comme l’odeur que peut avoir l’intimité de son partenaire ou celle de sa peau lorsqu’elle sécrète d’odorantes phéromones qui participent inconsciemment à l’attirance et à l’excitation entre 2 personnes. Rien de plus normal !
L’odeur des pieds fait donc de nombreux adeptes, prêts à tout pour passer des heures à respirer et renifler les pieds de l’autre.
Après, c’est vrai que certains sont attirés par les odeurs de pieds, « fortes »… respectons leur choix.

D’autres aiment fourrer leur nez au fond de la chaussure de leur partenaire ou de n’importe quelle femme ou homme pour s’enivrer du « parfum » laissé par les pieds qui ont marqués de leur empreinte cet écrin chaud et moite. Et plus l’odeur est présente, plus ils sont excités à tel point que ce « pêché » peut fréquemment s’accompagner d’une ér–tion (réaction physique humaine et animale réprouvée par Google et qu’un boxer pourrait à peine masquer), prétexte, si  l’occasion le permet, de caresses manuelles bien placées, le nez dans la chaussure, pour en ressentir un plaisir terrible. Pour peu que ladite chaussure revête un caractère fétichiste apparent dans son esthétique, le trouble en sera augmenté.
Dans d’autres cas, cette attirance pour les odeurs peut s’orienter vers d’autres objets qui les véhiculent comme les chaussettes, les collants et les bas, dont la symbolique fétichiste évidente vient également rajouter de l’excitation. Par ailleurs ces bas et collants le plus souvent en matière synthétique provoquent et retiennent beaucoup mieux les odeurs que d’autres.

  • Camélia

    Bonsoir !!
    Même si il me semble que votre article « parle » plus pour les hommes que pour la gente féminine, il résume assez bien ce que je ressens lorsque pendant nos jeux sexuels, je m’occupe des pieds de mon compagnon….Lorsque je les caresse de mon nez, leur parfum m’envoute et m’excite… Bien sur, j’aime également les lécher et qu’ils jouent avec ma vulve …Mon compagnon aime aussi renifler mes pieds avec ou sans bas mais aussi mes escarpins…..Dans notre sexualité ,le pied et son odeur n’a rien de répugnant, bien au contraire , il pimente encore plus nos ébats .. ;-)

    • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

      Bonjour Camélia,
      vous avez raison, mais probablement que vous et votre compagnon de jeu avez une hygiène correcte. Du coup, les odeurs restent maîtrisées ! voire inexistante (ou presque) si vous jouez après être passés sous la douche.
      Maintenant il en faut pour tous les goûts… certains ne sont excités que par des odeurs fortes, générées par une journée entière passée à faire du sport en baskets ou avec des chaussettes en synthétique par exemple.
      Ça existe aussi ! en surfant quelque peu sur le net on trouve des blogs ou des pages FB dédiés.

      • Kiffiep

        C est mon cas en effet, plus les jolis pieds d une fille sentent plus ca mexcite.