Les 1001 pieds » Sensualité » Le fétichisme autour de nous » La calcéologie

La calcéologie

 

Nom barbare sans aucun lien avec une quelconque étude géologique du calcium je vous rassure, la calcéologie désigne tout simplement un amour de la chaussure spécialisé dans la collection.

Un calcéologiste est donc une personne qui collectionne les chaussures : du latin calceolus qui signifie « petit soulier ». Comme quoi, on n’a rien inventé aujourd’hui !

Ou plutôt UNE calcéologiste devrais-je préciser puisqu’il ne vous a pas échappé que statistiquement les calcéologistes sont plutôt de sexe féminin. Etonné ?

Petit rappel :

Sur le site je vous ai déjà parlé de rétifisme (fétichisme de la chaussure)

                                              d’altocalciphilie (amour des talons hauts)

et maintenant c’est de calcéophilie qu’il s’agit pour amour de la chaussure en général, allant jusqu’à la calcéologie (sa collection).

Car qui aime, ne compte pas, c’est bien connu.

Le calcéophile ne peut donc indéfiniment rester catégoriser dans cette case car il ne peut se contenter banalement et normalement de quelques paires. Ainsi il devient rapidement et irrémédiablement calcéologiste !

Bref, il lui en faut 50, 100 ou 500 ! Je vous rappelle à ce sujet (Cf le rétifisme) que Joséphine de Beauharnais tout comme Marie-Antoinette en possédaient chacune autour de 500 paires. Aujourd’hui, dieu merci  nous avons Céline Dion et Imelda Marcos qui en totalisent dans les 3000 paires chacune… ça laisse songeur, non ?

Sans vouloir entrer dans des considérations psychanalytiques qui risqueraient de heurter les plus concernées, l’achat compulsif de chaussures (lorsque c’est le cas) revêt le caractère compensatoire d’un manque ou exutoire d’une faute.

Alors, la calcéologie (qui touche quand même des millions de femmes dans le monde) est-elle une maladie ?

Non ! à partir du moment où elle est financièrement assumée, car cette petite plaisanterie peut vite devenir un gouffre, qui fait les choux gras des « rois de la danse » que sont Christian Louboutin, Manolo Blanhik et Jimmy Choo !

Les récentes statistiques dans le domaine mettent en évidence que les françaises sont les championnes de la consommation de chaussures en Europe. Pour une moyenne de 9 paires possédées, elles en achètent au moins 6 par an. Et quand on sait que ce sont des moyennes, on imagine facilement combien en possèdent certaines d’entre-elles dont les armoires et penderies en regorgent.

Alors faut-il maudire Cendrillon ? pas la peine, vous trouverez l’objet du « délit » à tous les coûts et coups !. Eh oui, la société de consommation est aussi passée par là, trouvant un merveilleux filon dans cette quête féminine insatiable et démocratique. Quel que soit votre physique, votre genre ou votre tenue, vous trouverez toujours des centaines de modèles à votre goût.

Soyez rassurées mesdames, les designers veillent sur vous…

  • Salaï

    Bonjour,
    Dans votre article, vous nous démontrez la passion qu’on les femmes pour les chaussures mais il me semble , peut être me trompé-je , que la photo accompagnant l’article, est une collection de chaussures d’hommes, non ???

  • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

    Bonjour Salaï,
    savez que Salaï était le nom d’un des élèves mais également amant de Léonard de Vinci ? Eh oui, il est de notoriété publique aujourd’hui que ce grand génie de Léonard était homosexuel, ce qu’il cachait du mieux qu’il pouvait car à l’époque les moeurs n’étaient pas aussi libres qu’actuellement et l’église considérait cette « déviance » comme un crime passible de la peine de mort.Son discipline qui n’était pas un homme publique, ne se gênait pas de son côté pour s’habiller en femme jusqu’aux chaussures !
    Où je veux en venir avec cette anecdote c’est que la photo illustrant cet article présente des baskets pouvant convenir aux 2 sexes. Prenez donc « l’homme » au sens de l’espèce humaine et vous la verrez d’un autre oeil.
    Quant aux photos présentes dans le corps de l’article, il s’agit bien de chaussures de femmes, des escarpins pour la plupart, illustrant mon propos que la calcéologie est plus féminine que masculine.
    Mais rendons à César ce qui appartient à César, vous avez raison et êtes particulièrement observateur, j’ai récemment modifié certaines photos.
    Je vous remercie pour votre fidélité !