Les 1001 pieds » Podologie » Avant-pied » Syndrome de Morton et pathologies associées 1

Syndrome de Morton et pathologies associées 1

 

Syndrome, névrôme et bursite inter-capito-métatarsienne…

Ces différentes variantes de la pathologie de l’espace inter-métatarsien sont regroupées du fait de leur mécanisme d’apparition et leurs traitements identiques.

Pathologies fréquentes que l’on retrouve surtout lors de la pratique sportive ou chez la femme vers la cinquantaine qui porte des talons hauts et des chaussures pointues, elles sont favorisées par le surmenage et les troubles statiques de l’avant-pied, soulagées immédiatement par le déchaussage !

La douleur siège à la partie distale des espaces entre les têtes métatarsiennes et peut irradier vers les orteils adjacents.

Symptomatologie inflammatoire parfois avec rougeur, chaleur et augmentation de volume, ou douleurs plus aigues de type névralgiques avec brûlures, sensations de décharges électriques ou de coup de poignard pouvant se propager aux orteils ou irradier vers la base du pied.

Parfois une diminution de la sensibilité des orteils peut également être notée.

Rappel

L’espace compris entre chaque métatarsien se divise en 2 compartiments bien remplis :

-          Le dorsal qui comprend principalement des bourses de glissement séparant les têtes métatarsiennes et favorisant leur mouvement de clavier lors de l’appui de l’avant-pied. Les bourses situées entre les 2e, 3e et 4e métatarsiens sont plus volumineuses et avancées.

-        Le plantaire séparé du dorsal par le ligament transverse profond, prolongement de l’aponévrose plantaire, il comprend entre autre le nerf digital, coincé dans un tunnel inextensible entre la bourse de glissement décrite plus haut et un autre ligament.

A noter : le nerf digital cheminant dans le 3e espace inter-métatarsien a une double origine, il est donc un peu plus volumineux et moins mobile.

Mécanisme

Il s’agit toujours du même, c’est la compression d’un ou de plusieurs espaces entre les têtes métatarsiennes provenant d’un trouble statique de l’avant-pied.

Les 2 étiologies principales sont :

1) l’avant-pied rond qui resserre l’ensemble des têtes et comprime les bourses de glissement qui s’enflamment ou irrite le nerf lui-même.

2) l’hallux valgus avec report des charges du 1er métatarsien vers le 2e et le 3e qui se retrouvent surchargés et affaissés.

  • Christiane Dreyfus

    merci pour l’article, je pense souffrir de ce syndrome et grâce à l’article j’en ai trouvé la cause