Les 1001 pieds » Podologie » Arrière-pied » La rupture du tendon d’Achille

La rupture du tendon d’Achille

 

Pathologie relativement courante qui peut aussi bien toucher les personnes âgées que les sujets d’âge mûr et les sportifs confirmés.

Le tendon calcanéen (ou tendon d’Achille) est le plus gros et le plus puissant des tendons de l’organisme, étant capable à lui seul de supporter jusqu’à 800 kg de traction. Mais il existe un élément de fragilisation, 2 à 3 cm au-dessus de son insertion sur le calcanéus, un petit étranglement dans une zone très mal vascularisée, siège de prédilection de la rupture.

Celle-ci  intervient généralement après une fragilisation du tendon qui survient dans le cadre :

  • d’un tendon dégénératif chez la personne âgée
  • d’une mauvaise préparation physique chez le sujet d’âge mûr qui reprend une activité longtemps interrompue
  • d’un effort exceptionnel (pousser sa voiture)
  • de la pratique (même régulière et de haut niveau) d’un sport demandant une mise en tension brutale du tendon calcanéen (saut, sprint,…) ou se pratiquant sur des sols durs ne permettant que très peu de glissement (basket, tennis indoor,…)

Dans tous les cas une tendinopathie (tendinite du tendon d’Achille) fragilise le tendon et prédispose à sa rupture, à l’instar de son traitement par infiltration à l’aide d’anti-inflammatoires dérivés de la cortisone, qui certes diminuent la douleur mais fragilisent plus encore le tendon en souffrance.

Diagnostic

Dans la majorité des cas (excepté chez la personne âgée) la pathologie survient au cours d’un effort d’intensité variable et provoque une douleur violente et donne l’impression d’un coup sur le tendon avec perception d’un claquement assimilé à un coup de fouet.

L’impotence fonctionnelle est immédiate même si le sujet peut encore un peu se déplacer grâce à la présence et au travail d’un autre muscle, le plantaire grêle. Par contre il existe une impossibilité pour la personne de se mettre sur la pointe des pieds.

Comme le tendon est situé juste sous la peau de l’arrière du pied, la rupture est aisément palpable et conforte le diagnostic, tout comme le signe de Genety mesurant l’angle entre la jambe et le pied en position allongée sur le ventre les pieds dans le vide.

Traitement

Orthopédique

Par botte plâtrée en équin pendant 45 jours, plutôt réservé à la personne âgée en cas de risque opératoire car la cicatrisation du tendon laisse une perte de force et une zone de fragilisation.

Chirurgical

Par suture du tendon puis traitement orthopédique

Podologique

Au bout des 45 jours de traitement orthopédique on peut tout doucement commencer une rééducation proprioceptive avec port de talonnette de 15 à 20 mm pour reposer le tendon, en matériaux de forte densité.

La solidité vraie du tendon ne sera obtenue qu’au bout de 3 mois.

La reprise d’activité ne surviendra, selon les cas pas avant 6 mois et en faisant attention lors de certaines pratiques sportives.