Les 1001 pieds » Podologie » Conseils divers » Le pied et la grossesse !

Le pied et la grossesse !

 

Phénomène physiologique et normalement heureux, il est « malheureusement » à l’origine de nombreux désagréments dont les pieds sont l’une des cibles.

Alors, comment les résoudre simplement et efficacement, afin de profiter au maximum de ce moment unique ?

En cerner les désagréments

1) La prise de poids, inhérente à cette période de la vie d’une femme, plus ou moins importante et inévitable, augmente les contraintes mécaniques sur nos pauvres petits petons. Cette augmentation favorise également les mauvais appuis.

2) Les problèmes de retour veineux font gonfler les jambes, provoquent des varices et donnent une sensation de jambes lourdes.

3) L’hyperlaxité ligamentaire  responsable du relâchement du maintien des os entre eux, se traduit par l’étalement et l’affaissement du pied.

4) La modification du centre de gravité qui se déplace vers l’avant au fur et à mesure que progresse la grossesse, entraîne une surcharge de la partie antérieure du pied.

Effectivement, lorsque vous êtes enceinte, mesdames, la combinaison entre votre prise de poids et vos sécrétions hormonales qui ont une fâcheuse tendance à détendre vos ligaments, sont responsables d’un sérieux affaissement et étalement du pied, qui pourront être à l’origine de conflits mécaniques dans les chaussures.

Au fur et à mesure de la croissance du fœtus, avec la prise de volume et l’arrondissement de votre ventre, le centre de gravité s’avance légèrement, pour passer de la région lombaire à l’avant du corps.

Plus tard, vers la fin de la grossesse, vous aurez tendance à écarter les pieds afin d’améliorer votre stabilité et d’être moins gênée, que ce soit debout sur place ou en vous déplaçant « C’est la dan-se des ca-nards, qui en sortant de la mare,… » (je vous fais grâce de la suite !)

Cette position et cette démarche palmipède caractéristique sont responsables d’une contrainte excessive sur les structures musculo-tendineuses et ligamentaires des pieds à l’origine de douleurs et de problèmes mécaniques.

Parmi ceux-ci vous aurez le choix (enfin presque !) entre hallux valgus, ongles incarnés, tendinopathies, oeils de perdrix,… j’en passe et des meilleurs !

Si à cela vous rajoutez l’œdème qui vous fera doubler les pieds de volume, le gonflement des jambes, la sensation de jambes lourdes, les crampes et les varices… je crois que vous n’avez plus qu’à vous jeter sur la première tablette de chocolat qui vous passera entre les mains.

Quelles sont les solutions ?

Ces quelques conseils bien ciblés devraient vous aider à mieux faire passer la pilule :

-          Portez des chaussures confortables et réglables en volume. Essayez un petit talon afin que vos pieds ne s’avachissent pas trop, mais sans exagération

-          Pratiquez une activité physique douce si votre état vous le permet. Marchez un peu chaque jour pour faire travailler vos muscles et favoriser le retour veineux. Forcez-vous à aller régulièrement à la piscine pour soulager toutes les tensions

-          Consultez un podologue qui réalisera un examen clinique à la recherche de troubles statiques et de l’appui

-          Portez des orthèses plantaires pour soutenir vos pieds, vous donner du confort et soulager d’éventuels appuis douloureux

-          Portez des bas de contention

-          Allongez les jambes un peu tous les jours

-          Prenez des bains de pieds de temps en temps si vous arrivez à bien vous les sécher après ou si vous avez une âme charitable pour vous aider

-          Consultez un podologue pour faire un peu le point sur l’état de vos pieds et vous assurer un minimum de soins dans les règles de l’art, ceci afin de prévenir toute mycose, ongle incarné, cor,…

 

Ah, j’oubliais…

FELICITATION vous vivez un moment unique !