Les 1001 pieds » Podologie » Avant-pied » Syndrome de Morton et pathologies associées 2

Syndrome de Morton et pathologies associées 2

 

2 cas de figure sont possibles

1) L’inflammation des bourses séreuses est responsable d’un syndrome inflammatoire classique avec rougeur, chaleur, œdème et empâtement profond.

Parfois une sensation de gêne et de corps étranger peut survenir lors de l’appui dans le 2e ou le 3e espace pouvant évoluer dans des cas extrêmes jusqu’à une divergence des orteils.

2)  L’atteinte du nerf digital lui-même, irrité par la compression des têtes métatarsiennes :

  • ATTEINTE DIRECTE DU NERF dont les membranes s’épaississent et se fibrosent aboutissant progressivement à une détérioration des fibres nerveuses conductrices, formant une petite tumeur fusiforme tout à fait bénigne pouvant atteindre 1 à 1,5cm de long pour environ 0,5cm de large.

C’est le fameux névrome de Morton, dont le nom provient de Thomas Morton qui a décrit cette pathologie en 1876. Très fréquente, l’atteinte est féminine dans 80% des cas.

Le symptôme principal est la douleur, parfois très importante qui siège typiquement entre les 3e et 4e orteils 3 fois sur 4, plus rarement dans les espaces voisins.

Cette douleur à type de décharge électrique, brûlure ou coup de poignard peut irradier jusqu’aux orteils correspondants à l’espace touché ou donner des douleurs plus proximales. Une diminution de la sensibilité des faces internes de ces orteils est également possible.

Apparaissant au chaussage, surtout à bout étroit et à la fin du déroulé du pas, la violence des douleurs nécessite le déchaussage impérieux qui soulage le patient, tout comme la mobilisation immédiate des orteils.

  • ATTEINTE INDIRECTE DU NERF comprimé par l’inflammation de la bourse séreuse adjacente.

C’est le syndrome de Morton dont les symptômes sont semblables à ceux du névrome, à la seule différence que le nerf digital ne présente ici aucune anomalie visible lors des explorations.

Les 2e et 3e espaces peuvent aussi bien être touchés car les bourses y sont plus volumineuses et plus antérieures et que les 2e et 3e métatarsiens sont moins mobiles que les autres.

Savoir diagnostiquer une atteinte du nerf

Les examens sont inutiles dans les formes typiques où le diagnostic doit rester clinique, mais une radiographie pourra éliminer une pathologie associée.

En cas de doute c’est l’échographie ou l’IRM qui se révèlera nécessaire pour objectiver un éventuel syndrome.

C’est donc la palpation qui prime pour permettre de distinguer la pathologie de l’espace inter-métatarsien des métatarsalgies, outre la présence de troubles statiques, en cherchant :

-         A localiser le siège exact de la douleur en appuyant là où ça fait mal !

-      Les signes de la « sonnette », « Lassègue » et « Müdler » qui permettent par des manœuvres simples de raviver la douleur typique de la névralgie de Morton (affaire de spécialiste)

-          Une hypoesthésie des orteils en rapport avec l’espace incriminé

Dernière possibilité : un test diagnostic par infiltration locale de corticoïdes. Le soulagement oriente vers une inflammation (bursite), la conservation des symptômes vers un névrome (atteinte directe du nerf).

Traitement

Quoiqu’il en soit, bursite, syndrome ou névrome, peu importe car le traitement est identique et doit privilégier l’approche médicale avant tout :

Elle se résume à la prescription éventuelle et non prolongée d’anti-inflammatoires en début de prise en charge et aux conseils de chaussage avec la diminution de la hauteur des talons, la diminution des contraintes et le choix de chaussures à bout plus large.

Podologique par le port de semelles orthopédiques qui viendront pallier les troubles statiques de l’avant-pied et recreuser l’arche antérieure pour décomprimer les espaces situés entre les têtes métatarsiennes et soulager l’inflammation et/ou le nerf digital.

Chirurgical enfin, uniquement après échec des traitements dits « conservateurs », il s’attaque principalement au névrome pour le sectionner largement par voie dorsale.

Inconvénient : il peut subsister une anesthésie sensitive définitive des 2 orteils jouxtant l’espace atteint.

  • Jacq41

    j’ai subi une infiltration la semaine dernière et à ce jour je n’ai aucune amélioration, dois-je consulter mon medecin generaliste pour avoir une IRM ? ou retourner consulter le rhumatologue pour envisager autre chose ?
    merci pour vos réponses.

  • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

    Bonjour à vous, Jacq41,
    Comme vous l’avez certainement déjà lu dans l’article, une infiltration (à l’aide d’un anti-inflammatoire), n’est efficace que s’il existe une inflammation locale, en l’occurrence celle d’une bourse séreuse de glissement. Si vous souffrez d’une maladie de Morton (réelle atteinte du nerf interdigital), celle-ci sera parfaitement inefficace.
    Vous avez donc avancé dans la prise en charge de votre traitement, puisque cette inefficacité oriente le diagnostic. Je vous conseille donc de retourner consulter votre rhumatologue qui vous fera alors certainement passer une IRM et envisagera avec vous de vous orienter vers un chirurgien selon le résultat.
    Mais avez-vous essayé les semelles orthopédiques ? lesquelles je le rappelle ont une certaine efficacité sur la libération de l’espace inter-capito-métatarsien par lequel passe le nerf incriminé…
    Bon courage et tenez nous au courant

  • Ayoub Sabri

    Bonsoir ,

    j’aimerai vous partager mon histoire depuis le début , j’ai acheté des chaussures de basket pointure 47 , j ai joué avec pendant des semaines sans rien signaler , un jour j’ai mis des chaussettes épaisses et j’ai serré la chaussure de l’avant , c est là ou la douleur a commencé , je croyais que ce n’est rien de grave , j ai continué à jouer avec la douleur car c’était un match important .C est à la fin du match que je ne pouvais plus poser mon pied par terre . il s est trop gonflé de l’avant , j’ai appliqué de la glace pendant une semaine , la douleur a trop diminué je ne la sentais qu’en courant , après une semaine un deuxieme match tres important est arrivé et j’ai joué quand meme , là ça m’a fait bcp plus mal qu’avant , je n’ai pas pu dormir le soir .

    Avec une application de glace + pomade anti inflammatoire alcoolisé + des médicaments anti inflammatoire mon pied s est dégonflé

    Maintenant cela fait 15 jours après mon dernier match ,je ne sens plus la douleur quand je suis assis , sauf que quand je marche je sens une douleur trèèès légère . je porte maintenant des chaussures de pointure 50 avec des semelles pour amortir le pied .

    mon pied de vue est dans un état très normal par rapport à la veille du match , sauf que quand je passe ma main je sens un truc gonflé entre le 3eme et le 4eme métatarsien , invisible DE VUE mais je peux le sentir quand je le touche . le médecin de l’équipe m a dit puisque ça s est dégonflé et tu ne sens plus la douleur comme avant cela veut dire que tu as juste une entorse au niveau du métatarsien et il te faut encore 10 jours de repos .
    J’étudie de la nano physique donc je suis de nature une personne curieuse , ce que le médecin m’a dit ne m’a pas satisfais à 100% , car cela fait deja 15 jours que je ne fais aucune activité et le tout petit truc gonflé invisible n a pas encore disparu .
    Est ce que son hypothèse basée sur la diminution remarquable de la douleur et du volume est vrai et il faut juste encore plus de repos ?
    l’intervention chirurgienne m’inquiète et me fait peur car le basket est mon travail .

    Merci pour vos réponses :) )

    • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

      Bonjour Ayoub,
      une entorse se définit par une lésion des ligaments d’une articulation, secondaire à un mouvement d’amplitude exagérée. Ce que à mon avis, d’après votre histoire n’est pas le cas !
      Je pense donc qu’il ne s’agit pas d’une entorse.
      De quoi souffrez vous alors, me demanderez vous ? bonne question…
      Difficile d’y répondre sans avoir pu observer votre pied, mais d’après ce que vous nous avez raconté votre problème vient indubitablement de ce serrage excessif de votre pied dans la chaussure. Il en a résulté une compression qui a pu éventuellement provoquer un hématome qui devrait se résorber de lui-même, le réveil d’un petit névrôme de Morton préexistant, ou une inflammation de la bourse séreuse inter-capito-métatarsienne.
      Quel type de douleur ressentez vous ?
      coup de poignard ? décharge électrique ? corps étranger ?
      Ressentez vous des troubles de la sensibilité au niveau des orteils en regard de la zone traumatisée ?
      Réveillez vous la douleur en mobilisant les 3e et 4e métatrsiens ?

      • Ayoub Sabri

        Je vous remercie pour votre réponse !

        Concernant le type de douleur ça ne ressemble pas à des charge électrique je dirai plutot comme si je marche sur une petite pierre ou un corps étrange coincé dans la chaussure !! c le terme approprié .
        il n’y a aucun trouble de sensibilité au niveau des orteils , ni de douleurs en les mobilisant .
        la douleur légère c est quand je marche et je mets tout le poids de mon corps sur mon avant pied .

        Finalement je reviens a votre première question , de quoi je souffre exactement c est que je ne peux pas revenir à mes activités sportives à peur de réveiller les douleurs intenses et je ne sais pas si je dois encore attendre quelques semaines en espérons que çava guérir sans aucune intervention de chirurgie .
        Dois je rentrer au pays pour faire la radio ou IRM ? ou bien je dois attendre encore quelques jours ? .

        Cordinalement . .

        • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

          Bon, il est alors plus probable que vous souffriez d’une inflammation de cette bourse séreuse située entre les têtes des métatarsiens.
          Mais, comme je vous le disais, ne pouvant vous examiner moi-même et étant donné que votre entourage médical a conclu un peu vite, passer une radio du pied et une échographie serait à mon avis une très bonne idée. Ainsi nous aurions une idée précise du diagnostic et vous pourriez vous soigner en connaissance de cause.
          S’il s’agissait de cette inflammation, souvent une paire de semelles orthopédiques sur mesure réussit très bien à soigner cette pathologie, au pire une infiltration et c’est règlé !
          Mais attendons de voir les examens complémentaires et vous nous direz…
          à bientôt

          • Ayoub Sabri

            Bonjouur ,

            je viens de rentrer chez moi , j’ai visité un autre médecin , j ai fais la radio , après avoir vu l’image il m a dit ne vous inquiétez pas c ‘était juste une fracture ( j’étais étonné genre c est juste une fracture ?? comme si ce n’était pas grave du tout ) et la fracture a guéri , il m a montré l’image , il m a dit que le truc gonflé que je sens est une consolidation autour du 3éme métatarse , lieu de la fracture .
            Il m a dit : vous pouvez reprendre vos entrainements a partir de demain sans aucune crainte .
            j’avais un peu peur je lui ai dis docteur vous etes sur ? sans anti inflammatoire ni glace ni 10 jours de repos ? il m répondu ne vous en faites pas s’il y avait quelques choses a signaler j’allais vous le dire .

            C’est tout !! c est possible de guérir une fracture si vite dans un délai de 20 jours ?!! et je peux vraiment reprendre mais entrainements sans aucune crainte ?
            Avec mes respects au médecin je ne doute pas de lui , c’est juste que j’ai un peu peur de , je ne sais pas en fait .

            Mes salutations .

          • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

            Bon !! il est vrai qu’une fracture simple d’un os, ce n’est pas bien grave… c ‘est embêtant lorsque ça arrive, mais qq semaines après ce n’est plus qu’un vieux souvenir.
            Si vous avez effectivement eu une fracture, votre gêne provient du cal osseux qui s’est formé autour du trait de fracture, qui est plus volumineux que l’os et coince les tissus environnant car il n’y a pas beaucoup de place à cet endroit là. Le cal finira par se résorber mais en plusieurs semaines.
            20 jours pour la consolidation d’une fracture est un peu juste, mais possible. Nous n’avons pas tous les mêmes capacités de cicatrisation , lesquelles dépendent de nombreux facteurs.
            Si vous avez des craintes, restez au repos encore une dizaine de jours et reprenez très progressivement à ce moment là et tout devrait bien se passer, excepté cette sensation de corps étranger qui mettra un peu plus de temps à passer.

          • Ayoub Sabri

            Daccord !!!

            Je vous remercie énormément pour vos conseils grace à vous je suis sur la bonne piste :) )

          • Ayoub Sabri

            Bonjour Docteur ,

            J’espère que vous allez bien , je souhaite partager avec vous et les lecteurs le suivi de mon cas .

            Le medecin m’a permis de reprendre mes activités sportives après 20 jours de la fracture , j’ai essayé donc de courir mais très doucement , j’ai sentis le réveil d’une douleur légère qui s ‘augmentait petit a petit , donc j’ai arrêté immédiatement . Maintenant je suis à ma 4eme semaine daprès la fracture . le cal osseux est bcp moins volumineux qu’avant mais il existe tjrs . J’ai donc pensé a rester au repos jusqu’à la disparition total du cal osseux . J’essayerai de reprendre à la 5ème semaine .

            Salutations :)

          • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

            Merci Ayoub,
            eh oui, comme je vous le laissais entendre, 20 jours sont un peu justes pour une consolidation complète d’une fracture.
            habituellement on compte 5 semaines et vous allez y arriver…
            courage !

  • Juan Wolf

    Bonjour,

    Je tiens à vous féliciter pour votre article, notamment pour la différenciation entre le « Névrome de Morton » et le « Syndrome de Morton » aucun site ne l’explique aussi clairement.

    Me concernant je pense avoir le « Névrome de Morton » ou une métatarsalgie ?

    Le problème est arrivé d’un seul coup lors de travaux intense nécessitant une pression élevé au niveau des pieds.

    - Au début sensation de marcher sur un caillou ou une gêne comme un pli de chaussette.

    Puis

    - Engourdissement au niveau des orteils

    - Engourdissement fourmillement sur le dessus du pied, et de temps en temps au niveau de la cheville et de la jambe.

    - Pas de grosse douleur réelle au niveau de pied (pas de décharge électrique), plus une gêne comme une sensation de compression du pied.

    Ses sensations se font ressentir surtout avec des chaussures serrées ou a bout étroit et sans rembourrage, également engourdissement du pied lors de la conduite d’un véhicule (pied plié) ou en station debout en position statique.

    Je n’arrive pas à définir précisément la provenance réelle de la douleur.

    J’ai passé une échographie et une IRM sans résultat d’un quelconque névrome.

    J’ai eu 2 infiltrations entre le 2e et 3e orteil et le 3e et 4e orteil sans effet.

    Que pensez vous des symptômes que j’ai décrit ?

    Il se peut qu’il n’y ait aucun résultat sur l’échographie et l’IRM ?

    Avec mes remerciements

    • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

      Bonjour Juan,
      effectivement les examens que vous avez passés auraient dû mettre en évidence le mal. Le fait que les infiltrations ne vous aient pas soulagées, ferait pencher le diagnostic vers un névrôme, d’autant que l’inflammation du nerf n’a pas besoin d’être énorme pour créer des symptômes. Ainsi, il pourrait passer plus facilement inaperçu que l’inflammation d’une bourse séreuse, laquelle doit atteindre une certaine taille pour se faire ressentir.
      Par contre, ce qui m’étonne ce sont les sensations que vous ressentez sur le pied et parfois au niveau de la cheville et de la jambe. Est-ce en interne ?
      Avez vous déjà consulté un podologue et porté des semelles ?

      • Juan Wolf

        Merci pour votre réponse.
        Effectivement j’ai consulté un podologue qui m’a confectionné des semelles orthopédiques il y a maintenant 1 semaine. Les symptômes décrits se manifeste essentiellement avec le port de chaussures étroites et sans rembourrage.
        Le port de semelles corrige t’il le problème ou ne fait que le soulager ?
        Remerciements

        • http://les1001pieds.fr/ Les 1001 pieds

          Il corrige mais ne guérit pas !
          Techniquement sur vos semelles vous devez avoir un petit renflement au milieu de votre avant pied destiné à recreuser votre arche antérieure transversale et donc à écarter les têtes métatarsiennes pour soulager la pression qui s’exerce dans l’espace sur le nerf et la bourse séreuse

  • Mag

    Bonsoir, je me tourne vers vous pour savoir s’il y aurait des expérience similaire,
    Je souffre de mon pied, notamment quand celui ci est comprimé.

    J’ai passé les testes (écho, scanner) ils voient une inflammation mais pas de nevrome.
    Je souffre énormément, impossible de poser le pied, des personnes ont elles vécues la même situation?

    • Olivier Mathis

      Bonjour Mag,
      il s’agit certainement d’une bursite inter-capito-métatarsienne. Vous devriez aller consulter un podologue, car je pense que des semelles orthopédiques vous feraient le plus grand bien !
      Votre médecin vous en a t’il parlé ?