Les 1001 pieds » Podologie » Avant-pied » La maladie de Freiberg

La maladie de Freiberg

 

Cette maladie fait partie des ostéochondroses, c’est-à-dire des pathologies micro-traumatiques se développant sur un cartilage en croissance sur lequel il existe des sollicitations mécaniques excessives.

Pour la maladie de Freiberg il s’agit d’une atteinte de la 2e tête métatarsienne qui est celle qui supporte le plus de pression à cause de sa plus grande longueur. Elle se traduit par une douleur à la marche entrainant une esquive de l’appui et une impossibilité de se positionner sur la pointe des pieds, chez un enfant (plutôt une fille danseuse) âgé habituellement aux alentours des 12 ans.

L’examen ne met en évidence aucun signe local apparent excepté une petite douleur à la palpation de la tête du métatarsien concerné, sans œdème ni déformation.

Le diagnostic est affirmé par la radio du pied qui est normale au début, mais montre au bout de quelques semaines des zones de condensation de la zone lésée, une irrégularité du cartilage de croissance pouvant aller jusqu’à une déformation de l’articulation avec la 1ère phalange en « tampon de wagon ».

Traitement

Pathologie à traiter impérativement, bien que la guérison sans séquelle soit généralement de mise, pouvant parfois être à l’origine d’arthrose précocede l’articulation métatarso-phalangienne.

Parfois, la maladie de Freiberg passe totalement inaperçue pendant l’enfance, découverte fortuitement chez l’adulte au hasard ou au cours d’une complication moins bien tolérée.

Ce traitement consiste d’une part en :

  • Repos sportif de quelques mois
  • Port d’orthèses plantaires confectionnées par un podologue afin de décharger la 2e tête métatarsienne douloureuse et de corriger d’éventuels troubles statiques associés.

La chirurgie n’intervient que dans les formes séquellaires de l’adulte avec arthrose et consiste à remplacer l’articulation abîmée par une prothèse.