Les 1001 pieds » Podologie » Avant-pied » Hallux valgus: la chirurgie

Hallux valgus: la chirurgie

 

Tout commence après avoir consulté votre chirurgien orthopédique car les douleurs sont devenues vraiment très importantes chaque fois que vous essayez de vous chausser, quelque soit la paire de chaussures que vous enfilez, même les plus larges, acquises par dépit dans une pharmacie rayon pieds sensibles, chez Damart ou Méphisto…

La sentence du chirurgien est tombée : il faut vous opérer !

Et vous voilà allongée au bloc opératoire entre des mains expertes, car vous avez choisi un chirurgien renommé, spécialisé dans le pied.

Le bleu vous va si bien…

L’anesthésie loco-régionale réalisée, vous êtes consciente mais ne sentez plus vos jambes et essayez de vous décontracter complètement. Le chirurgien et l’anesthésiste vous rassurent avant de passer aux choses sérieuses.

Le gros de l’intervention est maintenant passé, le chirurgien a scié votre 1er métatarsien (technique de Scarf), l’a remis dans l’axe, fixé par des vis ou des agrafes, est intervenu sur la capsule articulaire et les muscles transversaux. Parfois il sera nécessaire en plus de raccourcir le 2nd orteil et de corriger les déformations des orteils adjacents, de poser des broches,…

La fermeture éclair bien réalisée le travail du chirurgien se termine. Il passe alors la main à un assistant pour les finitions. Le pied est gonflé, rouge, un peu sanguinolent mais rassurez vous dans quelques semaines il n’y paraîtra plus !

Et hop ! ni vu ni connu !

Le pansement permet de protéger la zone opérée et de maintenir en même temps les orteils bien dans l’axe. Certains chirurgiens vous feront réaliser une orthoplastie (petite prothèse en silicone) post-opératoire pour garder à distance les deux premiers orteils.

Grâce au cathéter de morphine laissé en place, la douleur est quasiment totalement absente.

L’hospitalisation est courte, pas plus de 3 ou 4 jours. A votre sortie vous aurez des béquilles ou porterez des chaussures type Barouk ou Sober pour vous déplacer, selon les habitudes et préférences de votre chirurgien.

Après, tout est question de patience. En quelques semaines votre pied aura bien dégonflé, retrouvé un volume et une forme normal, ne vous fera plus du tout mal et cette péripétie ne sera plus qu’un mauvais souvenir lorsque vous vous rechausserez à nouveau sans difficulté !

Et enfin vous pourrez comparer l’avant et l’après avec satisfaction:

Rien n’est parfait évidemment, mais ça valait le coup, non ?

Et la disparition de la douleur n’a pas de prix !