L'aponévrosite ou fasciite plantaire

AccueilForumsPodologieL'aponévrosite ou fasciite plantaire

Ce sujet a 2 voix, contient 7 réponses, et a été mis à jour par Olivier Olivier il y a 123 jours.

Visualisation de 8 messages - 1 à 8 (sur 8 au total)
Auteur Articles
Auteur Articles
1 avril 2012 à 18 h 10 min #2138

Mary

douleur au talon, surtout au levé le matin, ou lors d’un arrêt d’activité pendant un moment, impossible de poser le pied au sol le temps que la membrane chauffe, douleur qui se calme avec la prise d’anti inflammatoire…. ai-je une aponévrosite ?

comment parvenir au quotidien a limité les dégâts ? quels types de chaussures dois-je porter ? ai-je besoin de semelles si éventuellement je souhaite porter des talons, afin de limiter les chocs ? existe-t-il des exercices pour muscler cette membrane en prévention ?

dois-je consulter un médecin ou un podologue si la douleur persiste ?

2 avril 2012 à 15 h 13 min #2141
Olivier
Olivier

Bonjour Mary,
eh oui ! vous présentez tous les signes inflammatoires d’une tendinopathie. Il s’agit dons bien d’une aponévrosite ou d’une tendinopathie du muscle abducteur du gros orteil qui est sur le bord interne de l’aponévrose plantaire. De toute façon l’un et l’autre se traitent de la même manière.
Malheureusement il n’existe aucun exercice musculaire pour cette membrane. L’aponévrose est une structure fibreuse passive qui maintient (entre autre) la concavité de la voute plantaire et favorise le déroulement du pas. A ce titre on ne peut donc la faire travailler. Si c’est l’abducteur qui souffre, là également rien à faire car même s’il peut être renforcé, c’est de souplesse et de repos dont il a besoin!
Au quotidien les mesures à prendre sont:
- des étirements de la loge postérieure de la jambe et du tendon calcanéen (d’Achille) dont les fibres contournent l’os du talon pour former l’aponévrose.
- porter un léger talon plutôt que de rester complètement à plat pour détendre le tendon calcanéen
- ne porter que des chaussures qui tiennent bien au pied afin de limiter la sollicitation des muscles plantaires (exit tongs et autres mules !)
Si l’inflammation est déjà bien installée essayer de porter des talonnettes en silicone qui rehaussent le talon pour détendre le tendon calcanéen et apportent de l’amorti à l’attaque du pas.
Et sinon il ne vous reste plus qu’à consulter un podologue pour des semelles orthopédiques dont le rôle sera le même que la talonnette avec l’adjonction d’un soutien de voute plantaire pour détendre l’aponévrose et les muscles plantaires et la correction d’un éventuel trouble statique (pied en valgus, en varus,…).
Ce n’est qu’en ultime recours que vous aurez à consulter un rhumatologue pour une infiltration de la zone douloureuse (acte pas très agréable et pas toujours efficace à 100%).
Mais courage, car traiter une pathologie inflammatoire là où tout le poids de notre corps repose prend du temps.
A bientôt

3 avril 2012 à 10 h 33 min #2158

Mary

à ce jour je porte des ballerines de marche avec un petit talon sur-élevé (genre basket) fermées par des lanières (donc qui me tiennent le pied), la douleur s\’estompe, je ne la ressens que le soir au repos car je marche toute la journée au travail, la douleur ne nécessite pas que je prenne encore des anti-inflammatoires c\’est déjà ça ! les vacances sont vendredi, le repos sera garantie mais je vais quand même prendre rdv chez un podologue pour des semelles (si besoin est) faute d\’avoir le mien qui a décidé de ne plus exercer et heureusement pour moi d\’ouvrir ce site (lol)

merci pour les infos !!! bonne continuation dans votre nouvelle voie

3 avril 2012 à 20 h 54 min #2159
Olivier
Olivier

Merci à vous et au plaisir.

15 février 2018 à 21 h 35 min #18146

Will

Bonjour
Après 6 années de galère liées à une talalgie bilatérale je suis passé sur le billard en janvier 2018. (Conférence mais autres posts sur ce même site à un autre endroit). L’opération s’est en fait déroulėe sous anesthésie totale et non locorégional comme initialement prévue. Allongement des gastrocnémiens plus incision partielle de l’aponévrose sous arthroscopie + injection PRP.
Opération d’abord au niveau du talon le plus douloureux : 2 cicatrices au niveau du talon gauche plus une autre à l’intersection de la cuisse et du mollet pour allonger les gastrocnémiens.
Les 3 cicatrices sont propres.
Première séance de kinésie aujourd’hui 5 semaines après l’opération.
À moi dorénavant d’être patient et de travailler quotidiennement pour sortir du cercle infernal de la douleur.
Bien cordialement. .

15 février 2018 à 21 h 42 min #18195
Olivier
Olivier

Bonjour Will,
la rééducation va vous prendre un peu de temps, mais il sera très intéressant de savoir comment vous récupérez et où en seront vos douleurs dès que cette période de transition sera passée. Cette opération n’est pas des plus fréquente et il est difficile d’obtenir des témoignages…

18 février 2018 à 22 h 26 min #18239

Will

Oui 3ème séance de kinė lundi 19 février ; hier séance 1 d’hypnothérapie plutôt orientée PNL ; reprise des ėtirements de la chaîne suro-achilleo- plantaire.
À 6 semaines : belles cicatrisations j’attends l’accord de l’infirmière mardi pour faire un premier saut à la piscine éventuellement me faire plaisir avec un petit sauna ou hammam si cela est bien sûr possible au niveau de la barrière bactérienne.
Ensuite concernant la gestion des douleurs au niveau du talon et de la cicatrisation interne hė bien nous ne sommes pas égaux d’où l’idée de tenter l’hypnose.
Je ne suis pas naïf les douleurs sont dans mon cerveau depuis plus de 6 ans donc j’ai un travail d’imagerie positive à réaliser car à force de ressasser sur mes douleurs je suis dans l’auto-hypnose négative.
Je peux conduire à nouveau je reprends le boulot mercredi car j’ai la chance de bosser à 90 % ou 95 % de mon temps.
Les collègues devront faire l’effort de venir à mon bureau.
Voili voilà voilou belle journée.

Will.

Sur l’ordonnance il est prescrit
des massages
des étirements et
ultrasons. Petite question : le Kiné ne dispose pas de cet outil. Est-ce que ça vaut le coup d’en trouver un afin que je m’applique moi-même ses massages ultrasons ?

Belle journée.

18 février 2018 à 22 h 38 min #18273
Olivier
Olivier

Les ultra-sons apportent un plus, qu’il est préférable de laisser entre des mains expertes. Je vous déconseillerais donc de le faire vous-même. Votre kiné ne peut-il pas s’en procurer un ? Connait-il un confrère qui a le matériel nécessaire ?

Visualisation de 8 messages - 1 à 8 (sur 8 au total)
Répondre à: L'aponévrosite ou fasciite plantaire
Vos informations:






<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>