Fracture 5ème métatarse: remettre des chaussures normales après

AccueilForumsDiversFracture 5ème métatarse: remettre des chaussures normales après

Ce sujet a 2 voix, contient 4 réponses, et a été mis à jour par  Benedicte il y a 1490 jours.

Visualisation de 5 messages - 1 à 5 (sur 5 au total)
Auteur Articles
Auteur Articles
24 mars 2015 à 21 h 23 min #7648

Benedicte

Bonjour,

Je me suis cassé le 5ème métatarse du pied droit (fracture oblique non déplacée intéressant le tiers distal du 5ème métatarsien) le samedi 14/03 en me faisant une entorse en montant un escalier en pierre et en tapant mon avant pied sur une marche en pierre.
La fracture a seulement été diagnostiquée il y a une semaine (mardi 17/03) lors d’une radiographie.
Aux urgences, un médecin généraliste a voulu me plâtrer mais je n’ai pas voulu.
Ensuite, les radios de mon pied droit ont été vues par une orthopédiste de l’hôpital qui a dit que je pouvais porter une chaussure de décharge (c’est une chaussure épaisse d’environ 4-5 cm à l’arrière et environ 3 cm à l’avant, qui est très rigide à l’avant du pied et qui maintient bien mon talon et mon avant pied par deux scratchs, ça n’est pas une chaussure Barouk mais une chaussure Podalux de la marque Donjoy) à la place d’un plâtre et cela pendant minimum 6 semaines.

L’orthopédiste m’a dit que ça ne servait à rien de refaire une radio dans 6 semaines car on ne verrait pas la consolidation. La consolidation n’apparaitrait pas à la radio avant au moins 2 mois, m’a-t-elle dit également.

L’orthopédiste m’a dit que je pouvais également conduire avec une chaussure normale durant de petits trajets (par ex. aller rechercher mon fils à l’école). Ne trouvez-vous pas cela étrange que l’orthopédiste m’ait autorisée à conduire sur de petites distances? C’est moi qui lui ai demandé si on pouvait conduire avec la chaussure Podalux,Donjoy ce à quoi elle m’a répondu que non pas avec la chaussure Podalux car c’est dangereux car on n’a pas la même sensibilité mais oui avec ma chaussure normale.
Je précise qu’avant d’aller à la radio (durant 4 jours donc, j’ai pu marcher sans avoir vraiment mal, mais plutôt en ressentant une gêne avec un bottillon normal ayant un talon stable d’environ 3-4 cm). Donc, jusqu’à prénsent, je n’ai pas mal, je ressens juste une petite gêne. J’ai l’avant pied tout bleu encore par contre.
La nuit, je dors avant un bandage et quand je sors du bain que je prends couchée, je prends appui sur mon talon durant 1 minute à peine (on peut prendre appui sur le talon peu de temps?)
Je me demandais si après 6 semaines, quel type de chaussures, j’allais pouvoir remettre? Mon bottillon apparemment devrait faire l’affaire puisque je peux conduire avec… (je l’ai fait les premiers jours mais là, j’ai arrêté, trop peur d’aggraver la situation).
Mais les beaux jours approchant, je me demandais si j’allais pouvoir remettre des ballerines par ex. (ballerines qui ne sont pas des chaussures ayant spécialement un bon maintien, je pense mais ce sont la majorité de mes chaussures d’été) et pour les chaussures à talons (je ne porte pas des talons aiguilles mais plutôt des escarpins avec talons stables d’environ 5 cm), après combien de temps peut-on en reporter?

Ah, j’oubliais, nous étions censés partir au ski le 4 avril. Nous y partons toujours (mon fils et mon mari vont skier), je suppose que pour moi, c’est totalement interdit le ski… pourtant on est bien maintenu dans une chaussure de ski… mais on est en appui sur les métatarses…

Merci d’avance pour vos avis, commentaires et réponses.

24 mars 2015 à 21 h 46 min #7657
Olivier
Olivier

Bonjour Bénédicte,
votre témoignage est riche et vos interrogations importantes ! je vais essayer d’y répondre…
Tout d’abord, concernant la conduite: il serait inconscient de conduire avec la chaussure thérapeutique de marche, car vous vous exposeriez à coup sûr à un moment ou à un autre à avoir un accident. Et c’est sans aborder le problème de la responsabilité et de l’assurance. Alors ça, NIET !
Par contre vous n’êtes pas la première à relayer les propos de médecins vous autorisant à conduire un peu, avec des chaussures classiques. Ma question est alors la suivante: admettons que vous n’ayez pas mal au pied, malgré la position de conduite et les tensions musculaires inévitables qui s’exercent pour ce genre d’activité, saurez vous effectuer un freinage d’urgence qui impose un mouvement rapide avec une certaine pression sur la pédale, si la situation le réclamait ???
Je n’en suis personnellement pas sûr du tout !
Même si vous n’avez pas trop mal dans la vie courante (ce qui m’étonne un peu, mais bon, nous ne sommes pas tous exactement égaux_ et tant mieux pour vous) n’en faites pas trop… Epargnez votre pied, mettez le un peu au repos et laissez la consolidation se faire tranquillement.
L’hématome est tout à fait normal à votre stade et vous pouvez appuyer sur votre talon. Par contre attention de ne pas glisser en sortant de votre bain. Le bandage pour la nuit est parfait
Concernant le chaussage lorsque vous serez guérie, essayez de privilégier des chaussures stables et larges, avec un minimum d’épaisseur de semelle et sans talon supérieur à 3 ou 4 cm, toujours pour éviter d’avoir des douleurs résiduelles qui sont assez habituelles pendant un quinzaine de jours encore.
Et pour finir… vous m’avez l’air un peu casse cou, non ? La sagesse impose que vous passiez votre tour cette année aux sports d’hiver !!! rassurez vous l’hiver prochain arrivera bien assez tôt et rapidement. Je suis sûr que dans qq mois vous n’en reviendrez pas tellement le temps aura passé vite et que ce petit accident sera loin derrière vous !!
Prudence et patience doivent vous animer pendant qq semaines, OK ??

25 mars 2015 à 20 h 19 min #7659

Benedicte

Bonjour,

Tout d’abord, merci beaucoup pour votre réponse.

Aujourd’hui, j’ai vu mon père (qui est généraliste) et qui a été étonné de me voir boiter. Effectivement, depuis que je porte ma chaussure de décharge (depuis 9 jours), je traîne la patte et donc, je boitille.
Il m’a dit que je devais essayer de marcher normalement si je n’avais pas mal (et je n’ai pas mal) car c’était très mauvais de prendre de telles habitudes de marche et donc, que si je continuais à marcher comme cela, en boitant, dans 6 semaines, j’aurais bien du mal à récupérer une marche normale.

Je lui ai demandé si je pouvais retirer mes deux chaussures et essayer de marcher en chaussettes normalement sur mes deux pieds comme si de rien n’était, ce que j’ai pu faire sans avoir mal du tout. Je n’ai jamais eu vraiment mal (juste une petite gêne) pourtant je ne suis pas une costaude, une résistante, une dure à cuire face à la douleur. J’aurais plutôt dit l’inverse mais bon, avec l’âge (44 ans), on s’endurcit peut-être.

Mon père m’a dit que je pouvais poser mon avant pied de temps en temps et marcher dessus (ce que je n’osais même pas faire dans la douche, du coup, ça n’était pas évident sur le talon).
En fait, pour résumer, je n’ai jamais eu mal mais par contre, depuis que j’ai appris que c’était fracturé, j’ai surtout eu peur de faire pire, d’aggraver ma fracture en posant mon pied normalement par terre.

Pour en revenir au freinage d’urgence en voiture, effectivement, c’est ce qui me ferait peur. Sinon, mon père pense aussi que je peux conduire prudemment et avec mon bottillon normal qui apparemment a un bon maintien et un bon talon bien stable pas trop haut. Et comme je n’ai pas mal et que je n’ai jamais eu mal jusqu’à présent, je pense que je vais malgré tout réessayer tout doucement et pas trop souvent. D’autant que l’orthopédiste me l’avait autorisé dans les mêmes conditions (petits trajets et avec mon bottillon habituel).

Avant d’avoir mon « accident », je faisais une fois par semaine de la zumba, des abdo-fessiers et depuis peu, j’avais repris la natation une heure par semaine aussi. Et on m’a toujours dit que j’étais souple (même si moi, je ne trouve pas spécialement) … peut-être est-ce grâce à cela que je n’ai pas mal… ?

J’oubliais, je ne monterai pas sur mes skis en avril. Mais je pense que je passerai tout de même avec ma radio, mon protocole et mon pied au cabinet médical de la station de ski où nous nous rendons.

En tout cas, merci d’avoir pris la peine de me répondre.

Cordialement.

Bénédicte

PS,: je ne pense pas être casse cou mais j’ai du mal à rester en place en tout cas, ça, c’est certain et puis, je suis bavarde aussi ! Mais si mon expérience peut servir à d’autres, tant mieux !

25 mars 2015 à 20 h 23 min #7665
Olivier
Olivier

Ce n’était pas une critique :-)
bon courage !

26 mars 2015 à 19 h 17 min #7667

Benedicte

Merci !

Visualisation de 5 messages - 1 à 5 (sur 5 au total)
Répondre à: Fracture 5ème métatarse: remettre des chaussures normales après
Vos informations:






<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>